Le blog littéraire de Renaud Meyer

Les belles oeuvres sont filles de leur forme, qui naît avant elles. Paul Valéry

Le théâtre au centre du monde

leave a comment »

Le bac n’avait rien de romanesque, en L comme en S.

L’acteur crée-t-il le personnage ?

La Fontaine avait la réponse avec son bœuf et sa grenouille.

Le Très-Haut Nicolas S. voulait être Dom Juan, mais le geste et l’habit de Feydeau lui vont tellement mieux. Voilà l’acteur trop petit pour se hisser vers son personnage. Comment croire à la pièce ?

La fervente Royale manque de conviction dans la réplique. Elle joue une autre pièce, un autre auteur.

Le Modeste, quant à lui, est descendu dans la salle pour dénoncer le jeu des autres acteurs.

La vieille fureur est cachée dans la coulisse, où seule passe encore sa voix qui beugle un texte vieux comme la haine.

« Scène nationale cherche auteur de talent pour personnages à la merci des acteurs ».

Allez, passons à des questions plus estivales ; dès demain. Vacances pour tous !

Publicités

Written by Renaud Meyer

juin 22, 2009 à 6:46

Publié dans Uncategorized

Tagged with ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :