Le blog littéraire de Renaud Meyer

Les belles oeuvres sont filles de leur forme, qui naît avant elles. Paul Valéry

Charcot, au fil de l’Histoire

leave a comment »

Chaque dimanche à 13 heures 30, Patrick Liégibel propose sur France Inter un programme consacré à un personnage ou un moment clé de notre histoire. Une narratrice nous guide à travers les siècles, tandis que surgissent au fil du récit des scènes de fiction redonnant vie à de grands hommes. C’est souvent bien joué, toujours instructif et parfois tout à fait captivant.

Je me suis attelé à cet exercice d’écriture pour Patrick Liégibel faisant de Machiavel et Golda Meir des voix d’aujourd’hui.

Ce dimanche, à 13 h 30, sera diffusé « Charcot, magicien de la Salpêtrière », nouvelle aventure que j’ai tenté de rendre ludique et intelligente. Peut-être y suis-je arrivé avec le concours subtil de Patrick Liégibel à la production et de Christine Bernard-Sugy à la réalisation.

Charcot est un personnage fascinant et son parcours vaut d’être écouté. Lorsqu’il hérite, en 1872, du service des hystéro-épileptiques de la Salpêtrière, Jean-Martin Charcot a 47 ans. Il a déjà accompli ce dont rêvent tous les médecins de son époque. Professeur agrégé, secrétaire de la société de biologie, membre de l’Académie de médecine ; en vingt ans, la plupart de ses grandes découvertes neurologiques ont été reconnues. La carrière de Charcot a été marquée par des étapes d’excellence qui ont fait de lui une référence dans le monde entier en matière de neurologie.

Ce qui va pourtant fasciner le monde scientifique comme le grand public, et apporter à Charcot une notoriété internationale, il ne l’a pas encore entrepris. Et cette renommée va venir de ses malades, les hystériques de la Salpêtrière, ces femmes qu’il exhibe dans ses leçons du mardi et lui obéissent sous hypnose, créant le spectacle sous les imprécations du maître. L’occasion pour Charcot de croiser Freud, Sarah Bernhardt, Alphonse Daudet, Gambetta…

En consacrant son antenne à des programmes exigeants, la radio publique relève le pari d’une culture populaire, ce que nombre de médias ont abandonné depuis longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :