Le blog littéraire de Renaud Meyer

Les belles oeuvres sont filles de leur forme, qui naît avant elles. Paul Valéry

Que penser du théâtre de Wajdi Mouawad ?

leave a comment »

Quand on n’a entendu que du bien d’un livre, d’un spectacle, d’un film, le cœur est à l’attente et l’esprit aux aguets. On tremble à l’idée de trop aimer, ou pas assez, on ne sait comment être, regarder, respirer. A se demander si l’on est totalement soi.

Ainsi j’étais, devant « Forêts » de Wajdi Mouawad vendredi dernier au théâtre de Chaillot.

J’ai détesté, puis aimé, puis détesté à nouveau, avant d’être emporté. La faiblesse de Mouawad, c’est le texte. Pas vraiment à la hauteur de la tragédie qu’il ambitionne. Les acteurs sont braillards, pas toujours justes, pas toujours compréhensibles, un peu ordinaires pour porter ce tragique. Et puis cette débauche de sang et de viols, d’incestes et de morts, qui sature l’œil sans aiguiser l’esprit.

La force de Mouawad metteur en scène se situe pourtant là, dans cette capacité à offrir des images fortes, des scènes qu’il remplit par tous les sens, usant de la musique comme dans un film, présente comme un partenaire invisible.

Il faudrait inviter Mouawad à monter Shakespeare. Il y ferait certainement merveille.

Publicités

Written by Renaud Meyer

septembre 21, 2010 à 6:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :