Le blog littéraire de Renaud Meyer

Les belles oeuvres sont filles de leur forme, qui naît avant elles. Paul Valéry

Jean-Pierre Vincent, prix « plaisir du théâtre »

leave a comment »

La SACD a remis, lundi dernier, le prix « Plaisir du théâtre » à Jean-Pierre Vincent. René de Obaldia a joué une nouvelle fois le maître de cérémonie. L’œil toujours pétillant, il a vanté la carrière exceptionnelle du lauréat, metteur en scène exigeant qui n’a jamais oublié le plaisir du spectateur et celui des acteurs qu’il dirigeait, propulseur d’auteurs naissants, administrateur des plus prestigieuses institutions (Comédie-Française et TNS), et tant d’autres chemins encore en cinquante années de théâtre.

Jean-Pierre Vincent a la voix claire et assurée, le verbe juste, l’humour à portée de main. Comme lorsqu’il nous gratifie de ses relations tumultueuses avec la Légion d’Honneur, quatre fois refusée. Et quand à la cinquième, il accepte enfin pour faire plaisir à Catherine Tasca, voilà qu’il oublie d’aller la chercher… Rejet des obligations du discours, très certainement. Ultime recule qui le prive de la distinction. Le revers de son veston demeure donc immaculé.

La médaille de ce Prix SACD est belle, mais que faire de la dotation ? Jean-Pierre Vincent joue à Reims, la semaine prochaine. Il transformera donc l’enveloppe en champagne à boire avec la troupe qui le suit. Voilà bien le Plaisir du théâtre…

Publicités

Written by Renaud Meyer

janvier 27, 2011 à 8:53

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :