Le blog littéraire de Renaud Meyer

Les belles oeuvres sont filles de leur forme, qui naît avant elles. Paul Valéry

Posts Tagged ‘iPad

rentrée littéraire, la tendance

leave a comment »

Toutes les rentrées littéraires ont la même tête. Ces sœurs jumelles se succèdent autant qu’elles se ressemblent. On sait d’avance la valse des prix, les livres qu’il faudra lire, les grands noms et les plus petits, etc. Il y a un ordre à tout cela, immuable et empreint d’un déterminisme propre à l’espèce littéraire.

On peut cependant déceler, en y regardant bien, des mutations éditoriales et des tendances nouvelles.

Du côté des éditeurs, le virage du numérique est enfin pris. L’iPad a donné le coup d’envoi qu’il ne fallait pas rater. Pas certain pourtant que les maisons d’édition sortent victorieuses de la course. La faute stratégique majeure (que j’avais prédite il y a plusieurs mois) étant d’avoir fixé un prix du livre numérique identique à celui du livre papier. L’industrie de la musique (qui a largement souffert de la mutation numérique) a vite compris que le prix en ligne ne pouvait être identique à celui du CD. Et puisqu’il est question de comparer les deux industries, notons l’artisanat qui règne encore dans l’industrie du Livre à côté de la musique, le peu de moyens mis en œuvre pour vendre l’objet littéraire (ce qui explique des tirages dérisoires), et donc l’aléatoire des rémunérations. D’où un turn-over très faible des auteurs. Là où l’édition présente chaque année un tiers de jeunes talents, la musique en offre les deux tiers. Et cela demande des moyens que l’édition ne se permet pas, ce qu’elle paye sur ses ventes. C’est là une constante déjà ancienne.

Du côté des auteurs, le virage est résolument social. De quoi est-il question dans les livres ? De l’homme, plongé dans l’entreprise et les préoccupations urbaines. Ça n’est pas une tendance totalement neuve, mais elle s’ancre désormais chez les auteurs novices comme chez les plus chevronnés. Ici le suicide dans l’entreprise, là la construction d’un pont, la violence sociale un peu partout, et puis la détresse humaine. Les écrivains s’interrogent désormais de façon sociologique, mêlent les vrais journaux aux fausses enquêtes, délaissant souvent l’autofiction bien ordonnée.

Difficile pour ces deux partenaires obligés que sont écrivains et éditeurs de trouver les mots justes. Car, comme le faisait remarquer Sollers, « la plupart des romanciers écrivent aujourd’hui en pensant à l’adaptation de leurs livres au cinéma », encouragés qu’ils sont par les éditeurs. Chacun s’interroge sur cet avenir commun et, in fine, sur celui de la littérature.

L’iPad et ses croyants.

leave a comment »

La semaine à peine écoulée qu’une autre est déjà en marche. La précédente était pourtant riche d’événements. Et parmi ceux que les médias ont le plus célébré, l’iPad, ce nouveau dieu que des cohortes de fidèles vénèrent à travers le monde comme un nouveau messie.

De New-York à Paris, les geeks – ces jeunes esprit épris de liberté et soumis comme personne aux géants capitalistes du microprocesseur -, ont passé des nuits blanches dans les files d’attente des Apple store pour toucher les premiers le fameux iPad.

Il faut dire que l’écran offre à ces païens d’un nouveau genre tout ce que le Veau d’or présageait déjà, Luxure en format MPEG, Vol en format MP3, Meurtre en format Xbox, faisant même disparaître ce que la civilisation passée a inventé de mieux pour transmettre, éduquer, cultiver, fédérer : le Livre.

Et tandis que l’on s’émouvait devant le premier acheteur français de l’iPad – voyageur de l’extrême qui a triomphé de cette folle aventure rue de Rivoli en cette nuit de mai devant l’entrée d’un magasin spécialisé en informatique, épuisé mais soulagé d’y être arrivé -, on apprenait que l’usine chinoise qui fabrique les iPad avait compté plus de quatre suicides ce même mois et plus de six tentatives avortées.

La liberté du geek n’a pas de prix et son amour pour ses idoles est sans limites.

Written by Renaud Meyer

mai 31, 2010 at 4:11

Publié dans Actualite, Internet

Tagged with , , , , , ,